À quoi sert un ampèremètre ?

Venez consulter notre sélection des meilleurs ampèremètres.

Il peut arriver que certains appareils électriques présentent des problèmes de fonctionnement compte tenu du courant qui les alimente. En effet, une même lampe ne brillera pas de la même manière quand elle sera installée sur deux réseaux électriques différents. Ceci est dû à la différence de la force du courant présent dans chacun de ces deux réseaux. Ainsi, pour pouvoir vérifier l’intensité du courant électrique dans un circuit, on utilise un ampèremètre.

A quoi sert un ampèremètre

Un ampèremètre est donc un appareil qui permet de mesurer l’intensité du courant électrique dans un circuit. Le courant peut être considéré un comme déplacement de particules. En outre, son intensité représente la quantité de particules déplacées en un temps donné, notamment la seconde. Son unité de mesure est l’ampère noté A. l’ampèremètre se branche en série dans le circuit, avec la charge dont il mesure l’intensité. Tout autre type de branchement occasionnerait un court-circuit.

A consulter :  Comment bien brancher son ampèremètre ?

Les différents types d’ampèremètre

Les ampèremètres peuvent être classifiés en deux principaux types selon qu’ils soient analogiques ou numériques :

Les ampèremètres analogiques :

Ce sont les modèles traditionnels équipés d’un cadran à aiguilles. S’il est vrai qu’ils cèdent progressivement la place aux ampèremètres numériques, ils demeurent cependant plus précis et fiables.

  • L’ampèremètre magnéto-électrique est le plus populaire des modèles analogiques. Il est doté d’un galvomètre à cadre mobile, qui lui permet de mesurer la valeur moyenne du courant qui le traverse. Les courants alternatifs sont mesurés grâce à un pont redresseur à diode, qui néanmoins ne permet pas la mesure avec précision des courants sinusoïdaux
  • L’ampèremètre ferromagnétique, qui est doté d’une bobine équipée de deux palettes de fer doux, l’une fixe et l’autre pivotante. Les deux palettes s’aimantent et se repoussent au contact du courant qui passe dans la bobine, qu’importe sons sens. Cet appareil n’est pas polarisé donc plus adapté pour mesurer la valeur efficace de courant alternatif, mais de faible fréquence.
  • L’ampèremètre thermique, également non polarisé, permet cependant la mesure en courant alternatif de haute fréquence. Elle se fait grâce à un fil résistant dans lequel le courant circule. Le fil s’échauffe par effet de joule, ce qui modifie sa longueur et fait tourner l’aiguille à laquelle il est fixé.

A lire également : Le test du multimètre numérique Zacro XL830L

Les ampèremètres numériques :

Ils possèdent des écrans digitaux sur lesquels s’affiche directement la valeur de la mesure. Il s’agit en fait de voltmètres numériques dotés d’un convertisseur analogique-numérique qui simplifie la lecture de la valeur. Ils sont alimentés par l’électricité ou avec une batterie, faciles d’utilisation, et à des coûts plus réduits que les analogiques. C’est donc ce qui explique qu’ils s’imposent progressivement.